Les plantes Blog Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

3 espèce(s) de Coccoloba décrite(s) en bas de page -



Le Coccoloba est difficile à cultiver et demande des soins attentifs.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Coccoloba

En attente illustration

Présentation Coccoloba

Nom commun

Raisinier.

Famille

Polygonacées

Origine

Le Coccoloba est originaire de régions tropicales et sub-tropicales d'Amérique.
Signification : vient du grec 'kokkolbis' qui veut dire : grappe. En effet , les fruits ressemblent au raisin.

Toxicite

Plante pouvant s'avérer toxique en cas d'ingestion à haute dose -

Floraison

Les Coccoloba cultivés en pot, en intérieur ou même en serre, fleurissent rarement et fructifient encore moins.

Croissance,dimensions,hauteur

Dans sa région d'origine, le Coccoloba est un arbre qui peut atteindre 10 à 15 m de haut. Cultivé en pot ou en bac, il dépassera rarement 2 m, avec une croissance assez lente. Toutefois, avec le temps, il peut prendre beaucoup d'espace en se développant.

Description Coccoloba

Le Coccoloba est cultivé pour son beau feuillage et son port élégant. C’est un arbuste persistant dont les feuilles sont cordées (en forme de coeur), et peuvent mesurer jusqu’à 20 cm de long. Elles sont brillantes, coriaces et fortement nervurées. Cet arbuste peut vivre de longues années.



Utilisation de Coccoloba dans votre décor intérieur


Dans son milieu naturel, le Coccoloba pousse en compagnie de cocotiers dans des paysages de bord de mer. C’est tout naturellement dans un décor évoquant les plages des Caraïbes qu’il sera le plus à sa place.
Vous l’aurez compris, cette plante est habituée aux vents marins, aux grands espaces, à la chaleur et à la forte humidité atmosphérique de cette région du globe. Au-dessous de 80% de taux d’humidité de l’air, il est inutile de tenter la culture de cette plante en intérieur.
Un feuillage d’un superbe vert orné de nervures rouges, un décor de choix – mais une plante difficile qui présentera des difficultés d’adaptation dans un intérieur traditionnel.
Hiver comme été, il faudra le maximum de lumière et de soleil au Coccoloba. Il faut le placer devant une grande baie vitrée orientée plein sud.
Son feuillage sera parfaitement mis en valeur sur des tons de vert pâle, rouille, crème ou jaune. Il vous sera également possible de trouver un angle de présentation où la lumière filtrant au travers du feuillage mette en valeur le vert du feuillage ou les nervures rouge vif.


La culture de Coccoloba

emplacement

Le Coccoloba doit être cultivé en plein soleil toute l'année. En hiver, les jours sont trop courts pour cette plante. Il faut compenser cette perte de lumière par un éclairage artificiel.

entretien

Le Coccoloba est délicat. Il s'adapte difficilement à nos climats. Cette plante provient de régions tropicales et sub-tropicales et demande à ce qu'on reproduise les conditions de son habitat.
Le Coccoloba demande beaucoup de lumière et de chaleur ainsi qu'une forte humidité atmosphérique. À cet égard, il s'adapte assez bien en serre chaude. En intérieur, il faut le cultiver au-dessus d'un récipient d'eau contenant des gravillons ou des billes d'argile. Il faut aussi le bassiner fréquemment.

temperature

Le Coccoloba a besoin d'une température constante qui se situe entre 18 et 21°.

arrosage

Arrosez copieusement le Coccoloba toute l'année. Le compost ne doit jamais se dessécher. Un bac à réserve d'eau convient très bien à cette plante si on maintient toujours une certaine quantité d'eau dans le réservoir. Ne le laissez pas continuellement rempli à ras bords, les racines ayant besoin de respirer.

engrais

Effectuez un apport d' engrais liquide ordinaire tous les 15 jours en été. En, hiver, réduisez un peu la fréquence.

rempotage

Le Coccoloba a besoin d'une terre riche, légère et bien drainée. Ne rempoter que si les racines débordent du pot. Utiliser un mélange composé de bon terreau et de sable. Soignez le drainage qui doit être excellent.

Problèmes de culture Coccoloba

Maladies et erreurs de culture

/

Parasites

Si l'air est trop sec, la plante sera fragilisée. Elle peut subir l'attaque d'araignées rouges. Nettoyez les parties attaquées avec un chiffon humide et augmentez par tous les moyens le taux d'humidité atmosphérique.

Des taches grises, presque blanches, sur les feuilles trahissent une attaque de thrips. Traitez à l'insecticide en ajoutant quelques gouttes de savon pour une meilleure efficacité.

Multiplication Coccoloba

Si par miracle votre Coccoloba a fructifié, vous pouvez récupérer une grosse graine qui se trouve dans le fruit. Lavez-la soigneusement et faites-la sécher plusieurs jours. Faites une entaille dans l'enveloppe de la graine et placez dans un récipient d'eau en changeant l'eau tous les jours. Dès l'apparition de la première pousse, plantez en pot dans le mélange préconisé pour le rempotage. Placez la graine à une profondeur de 2 cm. Cultivez ensuite comme un sujet adulte.

Le marcottage aérien est aussi une technique possible pour multiplier le Coccoloba. Choisir un rameau sain et bien formé et effectuez une entaille verticale entre la quatrième et la sixième paire de feuilles en partant de l'extrémité. Maintenir cette entaille ouverte avec une allumette. Appliquez une poignée de sphagnum, de la grosseur d'une balle de tennis et l'attacher au niveau de la plaie. Maintenez avec une feuille de plastique perforée de façon à pouvoir garder le sphagnum toujours humide. L'enracinement prendra de 6 semaines à 2 mois et même parfois plus. Ensuite, coupez la marcotte et rempotez-la dans le compost de base.


3 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus