Les plantes Blog Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

5 espèce(s) de Sinningia décrite(s) en bas de page -



Le Sinningia est une plante très difficile à cultiver en intérieur.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Sinningia

Illustration de Sinningia

Présentation Sinningia

Nom commun

gloxinia des fleuristes, gloxinia élégant

Famille

Gesnériacées

Origine

Le Sinningia est originaire du Brésil où il fut découvert en 1816.
Ce genre a autrefois été appelé Rechteineria.

Toxicite

Le Sinningia n'est pas toxique.

Floraison

Les fleurs de Sinningia s'épanouissent généralement d'Avril à Octobre. Elles apparaissent au centre de la rosette de feuilles.
A l'origine, le Sinningia portait des fleurs campanulées pourpres. Aujourd'hui, il existe de nombreuses variétés aux couleurs les plus diverses, rouges, roses, mauves ou blanches.
Certaines variétés de Sinningia ont des pétales frangés, parfois teintés de blanc. D'autres sont bicolores au coeur pâle et à l'extérieur foncé.

Croissance,dimensions,hauteur

Les espèces de Sinningia les plus hautes peuvent mesurer une trentaine de centimètres, les plus basses à peines quelques centimètres.

Description Sinningia

La forme la plus connue de Sinningia est celle qu’on appelle gloxinia des fleuristes. Ces variétés sont issues de croisements et d’hybridations innombrables.
Mais le genre Sinningia comporte des espèces très différentes les unes des autres. Toutefois, le point commun des Sinningia est d’avoir des tiges qui émergent de tubercules fibreux. Les racines partent du dessus du tubercule, et non du dessous. Les fleurs tubuleuses des Sinningia sont toujours très colorées. Pour les autres caractéristiques, reportez-vous au descriptif des différences espèces ci-dessous.
Les Sinningia peuvent vivre quelques années en intérieur puis ils perdent de leur vigueur. Mieux vaut les remplacer.



Utilisation de Sinningia dans votre décor intérieur


Le Sinningia est une plante à cultiver seule, surtout pendant sa pleine floraison.
Le rebord d'une fenêtre exposée à l'Est ou à l'Ouest convient très bien. Au sud, protégez la plante en tamisant le plein soleil. Les variétés miniatures se plairont en terrarium, mini-serre ou bombonne.


La culture de Sinningia

emplacement

Les Sinningia ont besoin d'une bonne lumière en période de croissance. N'exposez pas les plantes au soleil direct, tamisez si votre plante se trouve trop près d'une vitre ensoleillée en été.
En période de dormance, la lumière n'a que peu d'importance.
Les Sinningia miniatures acceptent fort bien la lumière artificielle. Placez-les à 25cm des tubes fluorescents 12 heures par jour.

entretien

Cultivez ces plantes au-dessus d'un plateau d'eau rempli de billes d'argile ou de galets. Les Sinningia aiment l'humidité mais ne supportent pas les bassinages qui les tachent et les font pourrir. Pour les espèces qui perdent leurs organes aériens en automne, faites-les hiverner au frais et parfaitement au sec.
Les Sinningia n'aiment pas les coups de froid nocturnes et les courants d'air.
Dans le cas de Sinningia speciosa et de Sinningia regina, les bulbes sont retirés des pots au début de la période de dormance.
Ne dérangez pas les espèces qui appartenaient autrefois au genre Rechsteineria. Ces derniers peuvent rester pendant 3 ou 4 ans dans le même pot.

temperature

En période de croissance, les Sinningia acceptent des températures comprises entre 18 et 24°. A ces températures, prenez soin de maintenir une bonne humidité de l'air autour des plantes.
Les tubercules dormants de Sinningia sont conservés entre 7 et 16° en hiver.

arrosage

Arrosage du Sinningia :
Arrosez généreusement en période de croissance, mais sans laisser d'eau stagner dans les soucoupes. Au-dessous de 18°, diminuez les arrosages et laissez la surface du mélange sécher entre chaque apport en eau.
En hiver, les formes miniatures et celles qui appartenaient anciennement au genre Rechsteineri ne sont arrosées que pour empêcher le mélange de s'assécher complètement. Pour les autres formes nécessitant une période de dormance, réduisez les arrosages au fur et à mesure que les organes aériens jaunissent et se fanent.
Lorsque les parties aériennes sont mortes, conservez au sec absolu.

engrais

Sinningia et engrais :
Les espèces qui ont besoin d'une période de dormance apprécient les engrais riches en phosphate à condition que les doses soient diluées de moitié.
L'engrais se donne du début de la floraison jusqu'à la mort des organes aériens et ce, tous les quinze jours.
Les formes miniatures à floraison persistante ne demandent que 1/8 ème de dose tous les 15 jours pendant toute l'année.

rempotage

Rempotage du Sinningia :
Rempotez les tubercules dormants au début du printemps, juste sous la surface du mélange. Arrosez d'abord avec parcimonie, puis de plus en plus au fur et à mesure de la croissance la plante.
Les espèces qui appartenaient autrefois au genre Rechsteineria resteront dans le même pot pendant 3 ou 4 ans. Puis elles seront rempotées ou on s'en défera si les sujets ont mal vieilli.
Les Sinningia miniatures sont rempotées tous les ans à n'importe quel moment.

Problèmes de culture Sinningia

Maladies et erreurs de culture

Les feuilles de Sinningia jaunissent ou se déforment. La plante manque d'engrais ou elle est placée trop au soleil.

Les fleurs et les feuilles pourrissent en cas d'excès d'eau. Laisser le sol s'assécher et arrosez moins souvent ensuite.

Des taches grises sur le feuillage du Sinningia indiquent la pourriture grise. Eliminez les parties touchées et traitez la plante avec un fongicide.
La pourriture grise intervient souvent en cas de mauvaise aération.

Parasites

Les araignées rouges attaquent parfois la plante quand l'air est chaud et trop sec. Les feuilles sont déformées. Effectuez des bassinages réguliers pour décourager ces acariens. Si l'attaque est trop sévère, appliquez un acaricide.

Multiplication Sinningia

La multiplication peut se faire par bouturage des jeunes tiges pour tous les Sinningia sauf pour les formes miniatures.
Prélevez des boutures de Sinningia de 2,5 à 10 cm au début de l'été. Plantez individuellement dans des pots de 4 à 6cm remplis d'un mélange de tourbe et de sable humide. Enfermez le tout dans un sachet de plastique transparent ou dans une caissette de multiplication et exposez durant 4 à 6 semaines au plein soleil tamisé. La croissance reprendra quand la bouture se sera dotée de racines et d'un tubercule. Acclimatez ensuite les jeunes plants de Sinningia en les découvrant un peu plus chaque jour. Durant ce temps, arrosez de manière à maintenir le mélange humide.

On peut aussi multiplier les Sinningia en divisant les tubercules au début du printemps. Rincez le tubercule et placez-le sur une planche. Coupez-le en 2 avec un couteau propre et parfaitement aiguisé. Assurez-vous au préalable que chaque moitié comporte bien des "yeux" (ou des bourgeons). Passez la plaie au soufre pour éviter tout risque d'infection. Rempotez chaque moitié et conservez

Pour les boutures de feuilles de Sinningia, remplissez une terrine de tourbe et de sable humide. Prélevez une belle feuille sur la plante mère et faites deux entailles sur la nervure principale. Fixez la feuille avec une épingle à cheveux en appliquant bien toute sa surface sur le mélange. Couvrez d'une plaque de verre et conservez à 20° à un emplacement très lumineux mais sans soleil direct. Les nouvelles pousses apparaîtront aux entailles. Quand elles seront suffisamment enracinées et quelles auront produit un bulbe, rempotez-les individuellement.

De nombreuses formes miniatures se reproduisent d'elles-mêmes en répandant leurs graines. Il suffit de prélever les plantules de Sinningia et de les rempoter individuellement.


5 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus