Les plantes Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

1 espèce(s) de Vanda décrite(s) en bas de page -



Le Vanda est difficile à cultiver pour un amateur…
Lisez bien cette fiche.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Vanda

Illustration de Vanda

Présentation Vanda

Nom commun

Famille

Orchidacea

Origine

Asiatique principalement. Inde, Taïwan et jusqu’au nord de l’Australie. Bien évidemment, aujourd’hui ce ne sont que des hybrides qu’on trouve dans le commerce. Et fort heureusement car certaines espèces ou variétés de Vanda sont en danger d’extinction dans la nature.

Toxicite

Aucune toxicité connue à ce jour.

Floraison

La hampe florale d'un Vanda peut apparaître à n’importe quel moment de l’année. Mais dans ses régions d’origine, les conditions sont idéales pour cela. En intérieur, ce sera plutôt au moment où la plante recevra le plus de lumière possible. Tout dépend donc de ses conditions de culture. Par ailleurs, un Vanda ne fleurira qu’à condition d’avoir un minimum de feuilles. Ce minimum peut varier d’un sujet à l’autre.
Toutes les couleurs de fleurs sont possibles : Le blanc pur, le brun, l’orange, le vert, le rose, le pourpre et le bleu.

Croissance,dimensions,hauteur

Dans la nature, il n’est pas rare de trouver des sujets de 1.50 m de hauteur. Les hybrides de Vanda sont bien entendu plus ramassés et moins haut – heureusement ! Toutefois cette orchidée passe pour avoir une croissance qui ne s’arrête jamais…

Description Vanda

Le Vanda porte une tige qui pousse indéfiniment, avec des paires de feuilles sur toute sa longueur. Avec le temps, les feuilles inférieures tombent et ce sont ces fameuses racines épaisses et démesurées qui apparaissent au fur et à mesure de la chute des vieilles feuilles.
Le Vanda est épiphyte, il pousse en hauteur à la fourche de branches d’arbres. La tige donne à une vigoureuse hampe florale à n’importe quelle période de l’année.



Utilisation de Vanda dans votre décor intérieur


Le Vanda a besoin du maximum de lumière, d’une bonne humidité de l’air et d’une bonne aération. L’idéal est de le placer devant une grande baie vitrée, dans une grande pièce où l’air circule librement et dans un emplacement qui ne soit ni trop chaud ni trop sec. Suspendu avec ses racines retombant librement, quel élément de décor ! Le Vanda le plus connu est à grosses fleurs bleues (tirant sur le violet) mais il en existe des cultivars aux multiples coloris. Choisissez-le contrasté avec la couleur dominante de votre pièce. Rouge si vous avez des tons verts, orange si vous avez du bleu, jaune pour du violet… toutes les couleurs ressortiront évidemment sur du blanc ou des tons très clairs.
Maintenant, vous constaterez qu’on commercialise souvent un Vanda en vase de verre, ce qui est une toute autre forme de présentation. Très esthétique, un élément de décor de choix.
Pour cette méthode de culture, soit le vase est destiné à contenir les racines, soit il englobe toute la plante.
Dans les deux cas, il est important d’avoir une humidité résiduelle au fond du vase sans que les racines ne soient en contact direct avec l’eau. Jouez les couleurs en utilisant une couche d’hydro–rétenteurs, appelés selon le fabriquant cristal d'eau, cristaux d'eau, quartz, grains d'eau, bille d'eau, gel floral etc…
J’insiste sur un point : les racines de Vanda ne doivent pas être en contact avec ce gel, vous prendriez le risque qu’elles pourrissent.
Concernant la couleur de ce gel, utilisez-le neutre pour un effet de transparence totale et de discrétion. Ou reprenez la couleur dominante des fleurs de votre Vanda. Ne cherchez pas les contrastes de couleurs, vous tomberiez dans la faute de goût.
Enfin, le Vanda fait partie des orchidées de ‘luxe’, cher à l’achat, aux fleurs somptueuses et sophistiquées. Il trouvera sa place dans un intérieur sobre et élégant ou dans une pièce riche et raffinée. Présenter un Vanda sur un guéridon bancal et respirant le meuble bon marché ne rime à rien…



La culture de Vanda

emplacement

Le Vanda a besoin d’une lumière maximale, principale source de difficulté en intérieur. Il a besoin de soleil à part quand celui-ci est trop brûlant en plein été derrière une vitre. Un Vanda qui ne reçoit pas suffisamment de lumière ne pourra pas fleurir.
Le Vanda a également besoin d’une bonne aération. L’air doit circuler mais sans qu’il y ait de courant d’air.

entretien

L’entretien consiste principalement à maintenir cette humidité élevée et ambiante dont elle a besoin autour de la plante. Le bassinage (pulvérisations à jets fins) peut s’avérer efficace si on le fait régulièrement, avec une eau non calcaire et à température ambiante. Ne bassinez que le feuillage du Vanda et ses racines, pas les fleurs, bien entendu. Faites-le de préférence assez tôt dans la journée, jamais le soir.

temperature

Le Vanda est une orchidée de serre chaude. Les températures habituelles d’une habitation conviennent donc. L’idéal est qu’il y ait une légère baisse de celles-ci durant la nuit.

arrosage

Arrosage du Vanda :
Des racines vertes signifient que les racines sont bien humidifiées. Blanches, qu’elles commencent à sécher et qu’il est largement temps de les humidifier. Pour se faire, bassinez les racines. Une fois par semaine, vous pouvez tremper celles-ci dans une bassine d’eau : toujours non calcaire et à température ambiante.

engrais

Le Vanda est gourmand en engrais . En période de croissance, je vous conseille de lui apporter des nutriments. Les racines étant souvent à l’air libre, il ne faut pas les brûler. Utilisez donc un engrais pour orchidées en diluant la dose prescrite par le fabricant à ¼ de la dose conseillée.

rempotage

Rarement utile pour cette orchidée souvent cultivée à racines nues ou en panier.

Problèmes de culture Vanda

Maladies et erreurs de culture

Le Vanda est rarement sujet à maladie.

Parasites

Principalement les cochenilles farineuses, évidemment. Si vous détectez la moindre petite boule cotonneuse, ôtez-la délicatement avec un coton tige imbibé d’alcool dilué. Cette orchidée supportera difficilement un traitement si vous vous laissez dépasser…

Multiplication Vanda

La multiplication des Vanda est extrêmement facile. Il suffit de sectionner la partie supérieure de la plante en conservant suffisamment de racines. La partie inférieure émettra une nouvelle tige.


1 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus